Le beau temps est là. Si si, ce n'est pas une blague !
Ce matin, j'ai même vu 16 degrés sur le thermomètre de l'auto (dire de début du mois, on a même eu  21 degrés). Je n'en croyais pas mes yeux et pourtant les rayons du soleil faisaient vraiment du bien. Je serai bien restée dans mon auto, à l'abri du petit vent, à en profiter encore un moment mais il fallait que je parte travailler... Cruelle réalité !

 


 

La Cavalcade des blogs a été lancée par Gaëlle du site « cheval-facile » en 2013. Chaque mois, les blogueurs équestres traitent d’un nouveau thème choisi par l’un d’entre eux. Pour ce mois d'avril, C'est Amandine du blog Une fille à cheval qui lance la 45e Cavalcade et nous propose de parler de celui qui a tout changé...

cavalcade

 


 

Si je devais ne parler que d'une seule personne qui a changé ma vie, je vous parlerai de quelqu'un qui m'a à peine rencontrée une fois l'espace d'une minute à peine... C'était au salon du cheval à Paris, juste le temps d'une photo...
Il ne sait pas ce qu'il a fait pour moi, il n'a même pas connaissance de mon existence, mais pour moi, il a tout changé il y a quelques années, en 2009 !

Lorsque Mylo et moi nous sommes rencontrés, je revenais d'une longue période d'arrêt. Avant ça, c'étaient les manèges et les cours en groupe du samedi matin, quand il n'y avait pas les stages. Autant vous dire que mes connaissances en éducation à proprement parler étaient proches du néant, il faut bien être franc.
Par contre, je connaissais les allures, les diagonales, serpentines et tout le toutim.
Autant vous dire qu'avec un poulain de huit mois qui n'est pas éduqué et à qui il faut tout apprendre, mes connaissances ne servaient à rien, vous vous en doutez !

J'avais le choix d'écouter les conseils d'un peu tout le monde à l'écurie qui me disaient tout et son contraire, mais ça ne me plaisait pas. C'étaient tous des gens qui avaient acheté un cheval qui connaissait son job. Certains me disaient même "Pourquoi t'as été prendre un poulain ?? Tu vas rien pouvoir faire avec ça... revends le !".
Et pourtant, c'est à cet âge là que le plus intéressant est à faire : En faire un futur cheval bien dans sa tête et ses jambes !

Ou j'avais le choix de me débrouiller seule et d'avancer petit à petit, d'apprendre tous les deux en même temps.
Pour cela, j'ai dévoré Youtube et tout un tas de sites. Ainsi j'ai découvert pas mal de méthodes, certaines me plaisaient, d'autres vraiment pas.
J'ai commencé à m'acheter les livres de Elisabeth de Corbigny qui m'aidaient déjà pas mal dans ma recherche d'une éducation juste, en communion avec mon cheval et non en lui imposant les choses. Ainsi, très vite, j'ai appris à demander au lieu d'imposer. Ça a énormément changé ma façon

Un jour, je découvre la méthode La Cense (et son école, malheureusement trop loin pour moi) et... Andy Booth !
Non, pas le joueur de foot... Andy Booth, cet australien, homme de cheval, ancien élève de Pat Parelli. Il a également côtoyé les autres grands chuchoteurs comme Ray Hunt, John Lyons et Monty Roberts.

a booth

Andy Booth et Stormy, sa célèbre zébrule

J'aime sa façon d'expliquer les choses, aussi bien par écrit qu'en vidéos. Je peux passer des heures entières devant mon ordinateur, armée de mon bloc-notes et un stylo bille, à retranscrire un maximum d'informations. Même en n'y connaissant rien, j'arrive à comprendre assez facilement ce dont il parle.
Les vidéos m'aident énormément à comprendre l'attitude du cheval face à la demande d'Andy, à sa position. Il relâche aussitôt sa demande dès que le cheval y répond. Je prends note de tout ça et puis pars m'entraîner avec Mylo.

Parfois, ma demande n'est pas la bonne et par conséquent, Mylo ne me donne pas la réponse voulue. Alors je décompose le plus possible, comme expliqué par Andy. Et chaque séance se termine toujours par quelque chose qu'il connaît. "Finir sur une note positive". Conseil d'Andy que j'applique au quotidien, et pas toujours dans le monde des chevaux.

Mylo étant un excellent élève, je continue d'évoluer avec lui... Mais je travaillerai même d'autres chevaux. J'aide certains propriétaires à régler un problème. Bien souvent on m'appelle pour venir récupérer un cheval en paddock qui refuse de se laisser attraper. J'apprends aussi aux chevaux à baisser la tête, bien pratique pour mettre un licol ou un bridon.

A côté de ça, je continue de dévorer les articles qui paraissent dans mon magazine ChevalMag. Je me confectionnerai même un petit dossier dans un classeur, dans lequel je reprendrai tous les articles afin de les avoir à portée de main plus facilement.

Andy Booth est celui grâce à qui Mylo et moi avons cette relation. Il est celui qui m'a faite grandir sans le savoir, celui qui m'a permise d'apprendre et d'apprendre à apprendre.
A présent, je reprends les bases avec Ice, toujours dans la même idée que ce que j'ai appris grâce à Andy.
C'est un peu mon mentor.

J'espère un jour pouvoir suivre un stage à ses côtés, que ce soit avec Mylo ou avec Ice, pourquoi pas avec les deux si Steph', la DP de Mylo, souhaite également s'y aventurer.
Cela me permettrait aussi également de le remercier du partage de son savoir et de m'avoir ainsi permise de ne pas faire n'importe quoi avec mon jeune poulain à l'époque. Si j'avais écouté les gens, je suis sûre que nous n'en serions pas là aujourd'hui.
J'aimerais aussi un jour m'offrir le coffret des DVD "Horsemen Science", je pense que ça m'aiderait énormément à aller toujours plus loin dans mon travail avec mes chevaux... Enfin, quand je travaille !
Parce que s'il y a bien quelque chose que j'ai également apprise avec Andy, c'est de ne simplement rien faire, juste regarder, analyser, étudier.

3051891429_2_5_q6rxu9LHAndy et moi, ZE rencontre au salon du cheval à Paris