Ce fut une journée de travail avec les chevaux bien agréable pour terminer par des émotions... Je vous raconte !

 

J'ai commencé par récupérer un petit souci avec la coloc' de prairie de Ice et Mylo, la jument de Mow'.
Les envois sur le cercle étaient assez mouvementés et ma copine équine refusait de partir au pas... Autre problème : l'envoi au galop qui était fait en mode "cheval de course".
Je me suis éclatée avec cette petite jument. D'abord j'expliquais à Mow' et puis si ça n'allait pas, je rectifiais le tir en expliquant à sa jument ce que sa piétonne voulait. Après ça, nous avions une jument à l'écoute, super légère.
Les envois sur le cercles, allures, arrêts, changements de main furent bien plus propres. Et hop une Mow' heureuse ! Du coup je l'étais aussi.
Nous avons terminé par un petit essai de huit de chiffre. Vous allez vous dire que c'est ma période et je pense bien que oui, j'en raffole pour l'instant.
Ça me permet de réfléchir à ma gestuelle, à la position de mon corps ainsi que ma place dans l'espace, puis je récupère mes réflexes et ma rapidité pour chasser les hanches, ramener la tête, chasser les épaules... Et veiller à mon focus qui me fait si souvent défaut. Pour terminer, ça muscle le cheval. Je vous le dis, c'est un exercice fort complet.
Mow' l'a donc apprit aujourd'hui et nous avons terminé sur cette belle note positive avec une jument qui semblait heureuse d'avoir apprit une nouveauté.

 

Place à Ice. J'avais fait l'erreur de venir sans objectif, sans but. Grave erreur, je le sais !
Je m'étais dis alors que nous allions travailler la direction avec des envois sur des slaloms, des changements de mains et j'en passe...
Mais Mylo et la jument de Mow' ont décidé de faire les fous en prairie, ils galopaient comme des fous. Du coup, Ice, zéro connexion, il tentait même de me bousculer puis explosait en l'air. Je me suis dit que, pour ma sécurité, j'allais le lâcher en piste, le laisser se défouler puis travailler un peu de Join Up pile au moment où Steph' m'a proposé d'en faire.

Et là, niveau Join Up, je me suis dit que plus jamais je ne me plaindrai de la petitesse de la piste. Je n'en pouvais plus, mon dos tirait la sonnette d'alarme mais je ne voulais rien lâcher, c'était important.
Au bout d'un temps qui m'a semblé ne jamais s'arrêter (mais je pense bien à un quart d'heure en fait), Ice a décidé de revenir vers moi. Avant ça, il montrait tous les signes d'attention à mon égard mais il pensait encore trop "défoulade".

Je n'ai pas voulu en rester là et j'ai quand même tenu à faire quelque chose ensuite. Il était essoufflé et trempé mais ça, c'est de sa faute. Il aurait pu très bien se souvenir de mon existence, le bougre.
Alors nous avons travaillé le reculer, un petit passage sur les barres pour qu'il se concentre un peu à lever les guiboles. Petit travail de ce fameux trot côte à côte. Et nous avons évidemment fait un petit huit de chiffre, un seul du coup puisqu'il connaît à présent. Mais là où avant il avait du mal à comprendre qu'il devait chasser ses hanches et repartir aussitôt avec ses épaules entre les deux barils, aujourd'hui il me l'a fait parfaitement. Je pense que c'est tout bon, c'est acquis au pas.
A voir plus tard au trot et plus tard en selle avec flexion d'encolure.

 

Place à Steph et Mylo.
Après un petit échauffement, ils ont passé quelques barres au sol, trotté et même galopé... Et Steph' me montre alors quelque chose qui me fait tellement plaisir que j'en ai les larmes aux yeux : Elle fait l'avion ! Dans un petit galop agréable, elle lâche les rênes et place ses bras à l'horizontale. Une belle confiance. Celle que j'avais avant ma chute, exactement la même, ça me manque. Mais voir ça en tant que spectatrice me donne un coup de boost. Mylo est calme, il est d'excellente composition...

33124364_10216061864720249_4219240524286001152_n

Je mets mes mini-chaps, prends ma bombe et... C'est parti ! Je vais monter !

Je vous préviens tout de suite, les premières minutes, je ne savais même plus comment placer le tabouret pour m'en servir comme montoir, je ne savais plus non plus quel pied placer dans l'étrier et alors vous expliquer comment hisser mon corps vers le haut avant de passer ma jambe, c'était un peu un mystère. Heureusement Mylo fut patient. Bon, il a quand même fait un pas sur le côté mais très vite remis à sa place, il n'a plus bougé.

Ça y est, je suis en selle !
Je réalise à ce moment là qu'il est plus petit et plus compact que Ice. Ça me fait rire. C'est nerveux mais ça fait du bien.
Premiers pas. Je me réapproprie ces foulées, le mouvement de son corps, je place même mes mains sur ses épaules pour mieux le sentir puis petit je me redresse. Directement, mon bassin se décontracte et épouse les mouvements de mon cheval. Je suis tellement bien, tellement heureuse que ça pourrait durer toute la journée sans problèmes. Enfin, pauvre Steph' qui marche aux côtés de Mylo tenu en longe.
J'ai besoin de ça, de sentir cette sécurité, pour me sentir justement sans danger et me concentrer sur mon ressenti et gérer mes émotions.

En parlant d'émotions justement, j'ai eu quelques petits pics. Jamais vraiment élevés, je dirais un six sur une échelle de dix.
Je sens que Mylo est attentif à Steph' mais également à moi. Il ne me sent pas à l'aise mais il est vraiment adorable et me laisse redescendre la pression.
Petit à petit, Steph s'éloigne de Mylo et nous nous retrouvons donc comme si elle nous longeait. Elle nous envoie alors sur les barres. Mylo me montre qu'il gère, que je peux lui faire confiance. Il me montre aussi que ça lui fait plaisir. Je retrouve rien qu'au pas ce qu'il manquait à ma vie.
Puis Steph' me demande si je le sens bien pour un petit trot. Ouiiii !
Mylo démarre au quart de tour dans un petit trot agréable, on fera même un trot allongé.
Pour ce dernier, ma panique prend le dessus. Je signale directement à Steph' que ça ne va pas. "Il va galoper là !!", lui dis-je.
Elle me trouve les mots justes, me sourit et me rassure. Au final, non, il ne galope pas, il allonge simplement son trot.
Ma pression redescend, je souris, je me surprends même a fermer les yeux. Bon, je ne lâche pas ma selle de la main mais au fur et à mesure, je desserre les doigts. Quel bonheur !
Steph' est cuite. La pauvre, elle s'était placée à la tête de Mylo pour me rassurer, du coup elle faisait un petit footing à ses côtés. Elle est vraiment adorable !!

Nous terminerons au pas, tranquillement.
A présent, il faut que je descende. C'est toute une histoire, un peu comme pour le montoir. Comment je vais faire, moi ?
Je sais que je dois retirer mes pieds des étriers et passer ma jambe au dessus de ses fesses. Ça c'est dans la théorie. Là dans la pratique, j'ai un petit coup de pression. C'est que mon cerveau a associé le fait de descendre à ma chute et donc à ces douleurs qui ont nécessité de la morphine pour les apaiser un peu.
Premier essai, Mylo bouge, je panique et repasse ma jambe aussi vite. Je ne veux pas sauter et ainsi m'échapper. Je veux me battre contre ça.
Second essai, Mylo ne bouge pas et je peux descendre à mon aise.
Merciiiii Mylo !! Merciiii Steph' !!