Ce n'est pas l'ambiance au beau fixe à la maison, je décide d'aller m'occuper de mes chevaux sans réelle intention de travail.
Mais l'écurie est libre, il n'y a pas un chat... Ça d'ailleurs, ça me fait bizarre, moi qui ai l'habitude de ne jamais être loin d'un chat.
Il me prend l'envie de jouer un peu en piste mais je n'ai pas envie de courir dans tous les sens, juste de travailler la connexion...
Le rond de longe est là ! Il est libre, juste là devant moi !

J'attrape Ice.. Enfin non, plutôt il vient à ma rencontre lorsque je l'appelle. Un petit câlin puis on part dans le rond.

20181104_164900

Petite partie du rond de longe

En premier, je le laisse faire le tour à l'allure qu'il souhaite. Il reste au pas, tranquillement. Je le laisse se détendre et puis demande quelques changements de main. Au début, il tente de me forcer le passage, et tourne vers l'extérieur de la piste, pour prendre la fuite. Je décide alors de tout le temps lui ramener la tête vers moi et chasser les hanches, le "ramener à moi". Dès qu'il est face à moi, arrêt, et demande pour le changement de main. C'est plus clair pour lui comme pour moi ! Nous réduirons le temps d'arrêt au fil du temps.

Il faut dire que dès le début, nous travaillons en liberté et ça fait du bien, ça me permet de connaître mes erreurs lors de mes demandes. Lorsqu'il est en longe, il ne sais pas "fuir" donc je sens que ce rond de longe va m'aider à mieux communiquer, mieux positionner mon corps et être plus claire dans mes demandes.

Travail des allures montantes et descendantes. Il a un peu de mal à repasser au pas. Alors on travaille là dessus.
Comme il aime le changement, en plus je rajoute un rappel vers moi avec changement de main.
On voit qu'il se prend au jeu, il a l'air d'adorer. Parfois il essaye d'anticiper donc je le piège et le renvoie sur la même main. Ça aussi, ça l'amuse.
Un rappel à moi, un reculer, un envoi sur le cercle. Nous avons un peu de mal à nous comprendre sans notre fidèle longe mais du coup, je sais ce que je dois ensore travailler. Il a tendance à faire un voir deux pas de reculer et partir directement, chose qu'il ne fait pas lorsqu'il est en longe.

J'avais encore une tonne d'idées d'exercices mais il m'a offert quelque chose de nouveau : Lors d'une de mes demandes de trot, j'ai mal placé mon stick ainsi que mon corps, du coup il a comprit que je lui demandais de se rapprocher de moi tout en restant au trot. L'espace d'un instant, je me suis souvenue de cette image de Frédéric Pignon et un de ses chevaux... Malheureusement je n'ai pas la référence du photographe (s'il se reconnait...) mais voilà l'image :

Pignon

En totale liberté, ça faisait du bien au moral. Comme s'il avait comprit ce dont j'avais besoin...
Mais ce ne fut pas tout : Le voilà qui repasse au pas et continue de tourner autour de moi, à ma demande, grâce au stick. Je tente un pivot des hanches pour un changement de main, il me le fait et le voilà qui repart dans l'autre sens, toujours à côté de moi.

Demande de l'arrêt à mon épaule, je le félicite grandement. Là il a été génial et ça a eu l'air de lui plaire également !
Je pars récupérer ma longe et mon stick que j'avais jeté plus loin en le félicitant, il me suit au petit trot. Quel bonheur !

A l'anneau d'attache, bon gros pansage avec massage des cuisses et du dos, ça lui fait du bien. Puis nettoyage des pieds en profondeur. Il m'avait encore fait une pourriture de fourchette chez Audrey, donc on attaque à nouveau avec notre produit miracle : le Ungula SOS Fourchettes.

Regardez mon bel espace d'attache...

20181104_164910On y a placé des ficelles à ballot, plus sécuritaire en cas de panique avec un cheval qui tirerait au renard. La brouette de foin n'était évidemment pas là quand j'ai fait les soins,
sinon je n'aurai pas eu de cheval calme à l'attache...

Place à Mylo...
Pour une fois, je vais le travailler puisque Steph' ne sait pas venir. Je me dis que c'est l'occasion.

J'ouvre la barrière et Mylo entre de lui-même dans le rond de longe. Il se place à côté de moi et attend que je lui mette son licol.
Là aussi, je lui propose de se défouler à l'allure qu'il souhaite et même de se rouler s'il le veut. Il ne fait rien de ça, lui il se contente de chiper les quelques herbes hautes aux pieds des piquets du rond de longe. Il ne se laissera pas mourir de faim lui !

Un peu de travail des allures montantes et descendantes ainsi que des changements de main par aspiration.
Quelques fois, il tente de changer tout seul de main ou d'allure, hors de question !

Nous terminons par un superbe reculer puis rappel en liberté et gros câlin qui fait du bien, sa tête baissée, collée contre mon ventre. Ce moment me fait du bien.

Pour lui aussi, nettoyage total de cette pourriture de fourchette. Je leur avais déjà mis du produit dimanche dernier, on voit le changement.
Samedi prochain, Bogdan vient du matin pour faire leurs pieds. Il est temps, comme d'habitudes c'est la cata' pour Ice. J'ai même recommencé une cure de biotine. On verra ce que ça donne.
J'avais placé la longe dans la ficelle mais n'avais pas attaché, je le sentais tellement serein que je me suis dit que ce serait inutile. J'avais raison, il n'a pas bougé et est resté vraiment sage à l'attache, même lorsque j'ai été dans la sellerie.

J'ai profité d'un petit saut au Décathlon pour leur acheter à chacun une pierre à sel pour attacher dans leur box.
En parlant de box, regardez le leur... Paillé tous les jours, nettoyé à fond une fois par semaine, on dirait même pas qu'il y ont passé la nuit, pourtant je sais que Mylo et Ice sont des crades en box.

20181104_164948